Sylvaine Sansone
Sylvaine Sansone
Sylvaine Sansone
Coach en réseaux sociaux
Sylvaine Sansone

Sylvaine Sansone

région ILE-DE-FRANCE

527 publications
5420 abonnés
281 abonnements
21 ans
City-maker depuis oct. 18
64 cards
10 abonnés

C’EST LA SAISON DES DANS VOTRE RÉGION ?

Vos adresses & posts nous intéressent, devenez City-Maker Local*

* COMMUNITY MANAGER LOCAL

VOUS AUSSI, CONFIEZ VOS RÉSEAUX SOCIAUX À NOS EXPERTS

Sylvaine Sansone

Sylvaine Sansone

région ILE-DE-FRANCE

527 publications
5420 abonnés
281 abonnements
21 ans
City-Maker Depuis oct. 18
64 cards
10 abonnés

VOUS AUSSI, CONFIEZ VOS RÉSEAUX SOCIAUX À NOS EXPERTS

CatégorieManger

Restaurant Itacoa à Paris

ILE-DE-FRANCE

Spécialités brésiliennes

Pourquoi es-tu allée dans ce restaurant en particulier ?

Il y a de cela un an, j’avais dégoté une petite adresse dans le quartier des Batignolles (Paris 17) faisant honneur à une cuisine lointaine : la cuisine brésilienne. 

Cet établissement était un coffeeshop dont l’offre la plus intéressante était le brunch aux notes brésiliennes... Et depuis un an, je cherchais une nouvelle adresse qui me fasse poursuivre ma découverte gustative des recettes sud-américaines, mais dans un cadre répondant plus à celui d’un restaurant qu’à celui d’un coffeeshop. Il m’a fallu un an pour me rendre compte que cette adresse, je l’avais en fait sous mes yeux, et que j’étais passée devant leur devanture et leur terrasse des dizaines de fois sans m’y arrêter... Quelle erreur ! Je vais vous expliquer pourquoi...

Si tu devais définir ce restaurant en quatre mots et une photo ?

Brésil - Cuisine moderne - Sucré-salé - Pão de queijo 

C’est plutôt un restaurant à faire en amoureux, entre amis, en famille, pour une occasion particulière ?

L’occasion que j’ai créée pour venir tester cette nouvelle adresse était celle d’un petit intermède déjeuner dans ma longue journée en compagnie d’un très bon ami. Mais j’ai bien observé la salle pour vous, et je trouve que l’ambiance (dont je détaillerai les caractéristiques dans le prochain paragraphe) se prête encore mieux à un date ou un déjeuner/dîner romantique, chandelles troquées pour des suspensions brutes se terminant sur des petites ampoules. Des tables sur le côté et un îlot central qui invite au tête à tête. Un décor boisé éclairé ponctuellement, une chaleur douce... Avis aux petits tourtereaux, et aux flammes qui doivent être déclarées, Itacoa est un lieu idéal pour écrire le début d’une nouvelle aventure !

Comment as-tu trouvé la déco, le style, l’ambiance générale ?

Personnellement, je recherche activement des restaurants "cocon", des restaurants où je pourrais presque venir en chaussons, comme à la maison. Mais ce que j’aime par-dessus tout ce sont les restaurants qui peuvent jouer sur deux tableaux. Pour moi ce deuxième tableau, c’est celui du romantisme, du dîner plus chic pour des occasions très particulières, lorsqu’on a une grande nouvelle à annoncer ou un événement joyeux à célébrer.

Mise à part la petitesse de la salle (je pense qu’on ne dépasse pas les 20 couverts à l’intérieur et les 10 à l’extérieur, Itacoa m’a fait ressentir cette sensation de "chez moi", grâce à l’ambiance créée par sa décoration et sa lumière douce, et de poésie amoureuse grâce au contraste entre son raffinement, sa minéralité et sa brutalité (tables hautes en bois vernis, plantes vertes suspendues venant vous chatouiller le haut du crâne VS les murs non peints, laissant apparentes les traces du temps, cette part de romance qui nous ramène en arrière, l’histoire de ses murs qui nous fait voyager...).

Tu as mangé quoi et c’était comment ?

Le chef propose chaque jour, une formule déjeuner différente, en fonction des arrivages du marché. Dans cette formule : une entrée ou un plat, et un dessert (pour les becs salés, une entrée et un plat). Ce jour-là, je n’étais pas inspirée par cette formule, mon ami non plus, alors nous avons décidé de choisir parmi les plats proposés en continu sur la période automnale. 

J’ai donc opté pour une entrée et lui un plat. J’aime bien manger froid le midi, ou tiède, et le soir, me retrouver avec un bon plat mijoté ou une soupe bien chaude... 

Avocado toast, ça vous parle ? Granola salé, pickles de saison, avocat bien mûr, jeunes pousses, deux œufs pochés. 

Vous me direz, pas très brésilien pour ce plat-ci, mais je comptais bien sur mon ami pour me faire goûter à son paleron confit 12 h à la façon du chef brésilien et ses légumes rôtis. Et ça n’a pas manqué (en fait il n’avait pas trop le choix ahaha) ! Une belle découverte pour mon palais, notamment le chou râpé et vinaigré, la carotte rôtie dans la longueur (bien sucrée c’est pour ça que j’ai aimé je crois, la gourmande est démasquée), l’écrasé de panais et surtout : les chips de chou kale !! J’en entendais parler depuis des mois, et c’est seulement ici, chez Itacoa que mon estomac a pu goûter à cette petite douceur à la fois croquante et fondante en bouche. Les chips de pommes de terre, c’est bon mais démodé et trop salé, moi je suis partante pour qu’on fasse l’échange ! 

J’ai beaucoup parlé légumes en effet, mais je n’oublie pas le paleron, la pièce centrale de l’assiette. Un morceau très bien choisi, une découpe sans aucune difficulté pour une mise en bouche très appréciée. Rien n'a été laissé de côté, et ce n’est pas seulement parce que je déteste gaspiller !

Poursuivons notre voyage au brésil et transportons nous du côté sucré de la chose : les desserts ! (ma partie préférée de tous les repas vous l’aurez compris)

TROIS. Nous étions DEUX et nous avons pris TROIS desserts ! Ce n’est pas que les plats n’étaient pas assez consistants et nous ont laissés sur notre faim... 

Alors, qu’est-ce qui a pu motiver ce petit coup de folie ? 

  1. On est tous les deux beaucoup beaucoup trop gourmands,
  2. Tous les desserts nous donnaient envie,
  3. Ce n’est pas tous les jours qu’on mange dans un restaurant brésilien dont la cuisine est tenue par un chef du pays ! 

Parmi nos choix, 2 desserts bien connus du grand public, mais pas du tout connus dans leur version brésilienne, ou tout du moins dans leur version switchée signée Itacoa ! 

MOCHA : une mousse au chocolat noir puissant, un caramel au beurre salé, une mousse de lait et des amandes pour donner de la matière à cette belle verrine.

GRANOLA BOWL : La tradition, qui tire vers l’offre coffeeshop, mais qui se prête bien au déjeuner/brunch, surtout après un bon avocado toast... Tous les fruits sont frais et de saison, le fromage blanc est bien sucré et le granola maison, assez particulier. Ce n’est pas mon coup de cœur, je vous l’avoue.

Par contre, gros big up au CRÉMEUX CHOCOLAT BLANC avec sa quenelle de sorbet fruits de la passion ! Chaque cuillère se déguste en deux temps : de la fraîcheur par le fruit de la passion, le sorbet et les graines qui explosent en bouche... suivie par la rondeur de la crème au chocolat blanc. Une parfaite onctuosité pour un mariage de choc avec ce fruit acide : pour le goût, la technique et le chic de la présentation, je mets un 10/10 ! On en redemande !

Le restaurant a-t-il une spécialité, un plat ou un dessert qu’il ne faut pas rater ?

La spécialité de ce restaurant est de servir des plats concoctés par un chef brésilien. Son travail est vraiment de haute volée, et je vous conseille fortement d’accompagner votre repas par les célèbres pao de queijo. Il s’agit de la version brésilienne de la corbeille de pain à la française ! Ce sont des petits pains ronds au fromage qui se mangent tout chaud... C’est totalement régressif...

Tu as pensé quoi du service, de l’accueil ?

L’esprit brésilien ne s’arrête pas au nom du restaurant, au choix des produits et à la nationalité du chef ! Elle se poursuit à travers l’équipe de service. L’accent latin au bout de la langue des deux serveuses est tout à leur avantage, c’est un charme irrésistible. Elles pourraient me vendre tous les plats à la carte ! 

Tu en as eu pour combien à la fin ?

Avocado toast 9€ (12€ avec les œufs),

Paleron et légumes rôtis 12€,

Mocha 8€, 

Granola bowl 6€ (vraiment pas cher pour ce genre de dessert, pour comparaison, il est à 9€ chez Muscovado Paris),

Crémeux chocolat blanc et sorbet fruits de la passion 8€.

Des prix à la hauteur du talent du chef, aussi bien pour la technique, que le goût et le dressage propre et raffiné des bols et assiettes !

J’ai bu un cidre (33 cl) doux et bio de la Maison Sassy pour accompagner le repas, cela m’a coûté 4€ seulement. 

Cocktails et jus maisons sont aussi à la carte ainsi que le fameux açaï bowl, cette baie qui fait des ravages dans de nombreux coffeeshops parisiens. Souvent consommée en smoothie, elle peut être travaillée fraîche mais de plus en plus (par facilité malheureusement), les commerçants utilisent de la poudre... 

Mais dans ce genre d’adresse, comme Itacoa, qui propose la carte d’un chef brésilien, vous pouvez être sûrs de ce que vous allez manger. Et ici, l’açaï a le vrai goût de l’açaï ! Il est proposé en bowl, avec granola et fruits de saison pour 8€ également. Alors, à qui ai-je éveillé les papilles aujourd’hui ?...

INFOS PRATIQUES

  • Adresse : 185 Rue Saint-Denis, 75002 Paris
  • Téléphone : +33 9 50 48 35 78

Catégorie

Rédige des cards et fais-toi remarquer par des commerces près de chez toi

En rejoignant la communauté d’infuenceurs de Pix.city tu accèdes aux meilleures adresses et bons plans de ton département.
Partage également tes cards pour montrer ton expertise d’influenceur local.
Tu pourras alors devenir l’influenceur et le community-manager des entreprises près de chez toi.
mobile banner ad

© 2021 Pix.City